AGNEL Juliette

Née en 1973, Juliette Agnel a fait des études d’arts plastiques et d’ethno-esthétique (Paris 1), et aux Beaux Arts de Paris (félicitée en 1999). Une rencontre avec Jean Rouch l’amène sur les routes de l’Afrique pendant plus de 10 ans. En 2011, elle conçoit et fabrique une machine : la camera obscura numérique avec laquelle elle filme et photographie. Soutenue par Michel Poivert qui l’invite au séminaire photographique en 2012, son travail sera exposé en Corée du Sud, en Norvège ou en France, notamment à la FIAC (Galerie Françoise Paviot – 2013), aux Nouvelles Vagues du Palais de Tokyo (2013), à l’exposition Close to me de Guillaume Lasserre (2015), au Mois de la Photo (2015), à Paris Photo (2016). Elle a bénéficié d’une exposition personnelle à L’Espace Van Gogh à Arles en 2014 et est invitée par Léa Bismuth, aux Tanneries d’Amilly en 2017. Elle participe au Prix découverte à Arles en 2017 avec «les Nocturnes» qui seront aussi présentées à la FIAC la même année. Elle poursuit son travail de recherche vers les paysages extrèmes lors d’une expédition au Groenland en 2018 et est invitée à produire et montrer ce travail, «les Portes de glace» au centre d’art Labanque (Béthune) pendant l’année 2018-2019 pour le 3e volet de la trilogie sur Georges Bataille (La traversée des Inquiétudes, commissaire Léa Bismuth) et à Chaumont-Photo-sur-Loire en parallèle. Représentée en France par la Galerie Françoise Paviot. Born in 1973, Juliette Agnel studied plastic arts and ethno-esthetics (Paris 1), and in the Fine arts school of Paris (congratulated in 1999). A meeting with Jean Rouch brings her on the roads of Africa during more than 10 years. In 2011, she conceives and makes a machine: an obscura digital camera with whom she films and photographs. Supported by Michel Poivert who invites her in the photographic seminary in 2012, the work will be displayed in South Korea, in Norway or in France, in particular to the FIAC (Gallery Françoise Paviot – on 2013), in the New Waves of the Palais de Tokyo (2013), in the Closed to me, exhibition of Guillaume Lasserre (2015), in the Month of the Photo (2015), in Paris Photo (2016). She benefited from a personal exhibition in The Van Gogh’s Space in Arles in 2015 and is invited by Léa Bismuth, in the Tanneries of Amilly in 2017. She participates in the Discovery Prize in Arles in 2017 with « Les Nocturnes » which will also be presented at the FIAC the same year. She continues her research work on extreme landscapes during an expedition to Greenland in 2018 and is invited to produce and show this work, « les Portes de glace » at the Labanque (Béthune) art center, during the year 2018- 2019 for the third part of the trilogy on Georges Bataille (La traversée des Inquiétudes, curator Léa Bismuth) and Chaumont-Photo-sur-Loire at same time.

Quelques oeuvres

  • AGNEL J.Portes I & II.150x120cm chaque Tirages 3 ex. fine art mat Hahnemülhe Photo Rag ultrasmooth 305gr. 100% coton blanc Contrecollé/alu Encadrement bois + Verre musée

  • AGNEL J. PORTE V.150x120cm Encadrement bois noir Verre musée

  • AGNEL J. Porte III Tirage fine art MAT sur papier Hahnemülhe Photo Rag ultra smooth 305gr 100% coton blanc Contre collé sur alu Encadrement bois Finition blanche Verre musée, tirage n° 150x120cm 2018

  • AGNEL Juliette Taharqa et la nuit, tirage sur AluDibond® 80 X 120 cm tirage de 3 + 2EA 2019

  • AGNEL Juliette Taharqa et la nuit, tirage sur AluDibond® 80 X 120 cm tirage de 3 + 2EA 2019

  • AGNEL J. TAHARQA, la nuit. Catalogue d'exposition du Domaine de Chaumont-sur-Loire, ouvrage cartonné, dos carré, 110 p.